L’arrêt des émissions régulières et des tournages a eu pour effet domino d’annuler les commandes et le travail de nombreuses entreprises et indépendants du secteur audiovisuel. Le monde des arts de la scène s’est trouvé coupé de ses publics, de la possibilité de
créer et d’être rémunéré.

La RTBF a voulu jouer son rôle d’acteur culturel à part entière et celui de médiateur en animant les liens entre le public et ses partenaires historiques. Très vite la question du comment est devenue une évidence : comment pouvions-nous soutenir nos partenaires naturels fragilisés d’un point vue économique et dans la substance même de leur mode d’expression. Dès la mi-avril, les équipes se sont mobilisées pour imaginer, proposer, ordonner, agencer le plus justement possible des actions concrètes. Grâce à leur créativité, leur enthousiasme, leur sens des responsabilités, une dynamique positive tournée vers la solution est née.

Pour soutenir cette dynamique et la rendre opérationnelle des moyens financiers sont dégagés jusqu’au printemps 2021. L’ampleur éditoriale et économique du plan #restart le situe parmi les plus volontaristes des médias de service public européens.